Imprimer

Le bassin versant de l'Ille et l'Illet sur un territoire de 480 km². Il est constitué de deux sous-bassins principaux : le sous-bassin de l'Ille et celui de l'Illet.

Le bassin est parcouru par un réseau hydrographique important, 447 km de cours d'eau. Le cours d'eau principal, l'Ille prend ses sources au niveau de Dingé et se jette dans la Vilaine à Rennes après un parcours de 45km, il est rejoint au niveau de Betton par l'Illet.

 Présentation du BVII

 Relief :

Les secteurs les plus élevés s'observent à l'ouest (Vignoc) et à l'est (St Aubin du Cormier) du bassin, cote maximale à 126m. Ce sont sur ces secteurs, ainsi que dans la zone centrale (Montreuil sur Ille, Andouillé Neuville et St Aubin d'Aubigné), que les pentes sont les plus fortes (5 à 10% voire plus). En dehors de ces zones, les pentes sont inférieures à 5% et même 3 % (nord du bassin). Carte du relief

Sous-sol :

Le bassin versant de l'Ille et l'Illet repose exclusivement sur les terrains schisteux en dehors du nord-ouest où des intrusions granitiques font leur apparition.

Climat :

Il est de type océanique (température moyenne annuelle ~ 12°C ; pluviométrie moyenne annuelle 677 mm).

 

USAGES

La population du territoire est estimée à 100 000 habitants et les zones urbanisées occupent environ 6% de l'espace.

L'agriculture est l'activité dominante du secteur (80 % de la surface). Le bassin peut être schématiquement réparti selon un axe Nord-Sud traversant Saint Aubin d'Aubigné avec à l'Ouest les communes dominées par les grandes cultures (céréales, maïs grain) et à l'Est par les communes marquées par des exploitations à dominantes d'élevage nécessitant fourrage (maïs) et espaces pâturés (prairies permanentes et temporaires).

Assolement

Le nombre d'exploitation a été estimé à environ 520 (PAC 2008), avec une SAU moyenne de76 ha.

L'assainissement :

La production d'eau potable :

Le sous-sol relativement imperméable (schistes) renferme peu d'aquifères productifs, l'alimentation en eau potable est donc réalisée par l'exploitation des nappes alluviales (13 captages). Ces captages généralement peu profonds sont vulnérables aux pollutions des eaux.

Les espaces naturels :

Ces espaces dont un quart de zones humides représentent 12% du territoire. Plusieurs sont classés en espaces remarquables, essentiellement des forêts et des étangs

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus